Société

Historique

HistoriqueLa société Naxagoras Technology a été crée le 2 juillet 2007 (N° SIRET 498 774 306 00027). Il s’agit d’une Société par Action Simplifiées (SAS) dont le capital s’élève à 60 KEuros. Les deux co-fondateurs sont M. C. Lohr et D. Stuerga. La complémentarité de leurs profils respectifs garanti une cohérence forte du projet aussi bien sur le plan commercial que sur le plan de la recherche et développement.

Première phase 2005-2006

Reconnaissances et analyses stratégiques du projet

Le projet d’entreprise a été initié en janvier 2005 avec la candidature au Concours National d’Aide à la Création d’Entreprises de Technologies Innovantes du Ministère Délégué à la Recherche. La dotation de ce prix a été utilisée pour une étude de positionnement stratégique sur le marché émergent des nanomatériaux.
Ce projet a obtenu également le Trophée des Rencontres Industrielles de l’Yonne (RIDY, Sens, Septembre 2005) dans la catégorie Développement durable ainsi que les Masters 2006 de la Création d’Entreprise (Sénat, Paris, Janvier 2006). Un Contrat d’incubation avec Prémice, l’Incubateur Régional de Bourgogne a été signé le 4 janvier 2005. Enfin, en décembre 2006, notre projet a également reçu un soutien du programme Synerjinov de l’Université de Bourgogne destiné à couvrir les frais des validations technologiques et ceux du dépôt de brevet. Le soutien financier du porteur de projet avant la création a été garanti en 2007 par la Bourse du créateur du Conseil Régional.

Seconde phase 2007

Dernières étapes administratives

M. C. Lohr a été lauréat de l’association Bourgogne Entreprendre en mars 2007 avec un prêt d’honneur sans garantie. Ce prêt a entièrement été utilisé pour le montage du capital de la société. Ainsi, M. C. Lohr est l’actionnaire majoritaire de la société. Enfin, en juillet 2007, la commission de déontologie du Ministère de la de l’Enseignement et de la Recherche autorise le Professeur Stuerga à participer au capital de la future société et intervenir comme consultant au titre du concours scientifique. C’était le dernier obstacle avant la création de la société.
L’originalité du projet et d’associer étroitement le groupe de recherche du Pr Stuerga avec le développement d’une installation pilote de production de nanomatériaux sécurisés. Dés 2003, le groupe de recherche a pu financer sur fonds propres associé à une aide du Conseil Régional l’achat des différents équipements (100 KEuros). Hélas, le problème du diagnostic sécurité n’a pu être résolu que grâce à une expertise extérieure de l’Apave qui a rendu ces conclusions en Octobre 2006. Les travaux de mise aux normes du local abritant le pilote furent financés pour partie par le Conseil Régional, Le Grand Dijon et le Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne. Les travaux ont démarré fin décembre 2006 et se sont terminé en mai 2007. Les travaux de mise en place de l’installation expérimentale ont pu alors débuté. Le brevet relatif à notre procédé est déposé en Juillet 2007. Les deux inventeurs sont M. C. Lohr et M. D. Stuerga, et l’Université est l’unique propriétaire et gestionnaire. En contrepartie, une licence exclusive d’exploitation à été accordée à la future société.

2 juillet 2007 : Naissance de Naxagoras Technology

Le 2 juillet 2007, la société Naxagoras Technology est crée (N° SIRET 498 774 306 00027). Il s’agit d’une Société par Action Simplifiées (SAS) dont le capital s’élève à 60 KEuros avec deux actionnaires dont M. C Lohr (actionnaire principal, 51 %) et M. Stuerga (33%).

Troisième Phase 2007-2009

Démarrage

En relation avec Oseo et le dossier déposé en catégorie Création-Développement du Concours National d’Aide à la Création d’Entreprises de Technologies Innovantes du Ministère Délégué à la Recherche, la société reçoit une aide sur deux ans du Conseil Régional. La première tranche est versée en octobre 2007. Cette aide avait pour objectif de soutenir uniquement l’activité recherche et développement de la société. Le dossier est clos à la fin de l’année 2011. Dans le cadre de cette aide, la société aura engagé parallèlement sur fond propre pour la recherche et développement prés de 150 Keuros.
Les tests de validation de l’installation expérimentale ont démarrés en décembre 2007. Ils se poursuivent dans le cadre de l’activité de recherche et développement propre de la société. Cette activité de recherche et développement propre de la société est reconnu par l’administration fiscale puis le statut de Jeune Entreprise Innovante est obtenu en 2009 pour une durée de 5 ans. L’agrément Crédit d’Impot Recherche est obtenu dés 2009 pour une durée de 3 ans. Il est renouvelé en 2012 pour 3 nouvelles années.
La prospection commerciale démarre et les tests de validation technologique de nos produits en relation avec nos premiers clients. Ces validations technologiques sont nécessaires pour prouver aux futurs clients que nos produits peuvent répondre à leur problématique produit, à savoir garantir ou améliorer une ou plusieurs fonctions innovantes. L’enjeu financier de ces validations technologiques est conséquent. Elles apparaissent comme vitales pour l’avenir du projet avec une ouverture sur les marchés internationaux, et plus spécifiquement asiatiques.
Outre ces contacts, la société est partenaire d’un contrat européen nommé IDEAL-Cell (Innovative Dual mEmbrAne fueL Cell, www.ideal-cell.eu) sur la période 2007-2011. L’intervention avait pour objectif d’élaborer sous forme nanométrique des matériaux de type conducteur protonique. Ce projet associait 9 partenaires européens pour un montant de 4 MEuros. Ce projet avait pour objectif final le développement d’un nouveau type de pile à combustibles à double membrane. La société est membre du réseau professionnel Allizé-Plasturgie.

Quatrième Phase 2010-2012

Développement

Plusieurs embauches permettent de faire face aux besoins de la société. La première embauche est celle de M. A. Gallon effective en janvier 2010. Docteur en Chimie des Polymères, il intègre la société pour prendre en charge l’activité recherche et développement propre et les travaux de recherches à façon et sur contrat.
L’activité de la société est d’abord uniquement consacrée à des travaux de recherche et développement pour des sociétés bourguignonnes et franc-comtoises. Les différents labels de la société permettent à nos clients de bénéficier d’aide et de prêt de la part d’Oseo. Ces projets ont pour objectifs de développer des produits personnalisés et adaptés aux problématiques de chaque client. La mise au point et l’optimisation de nouvelle fonctionnalité imposant de nombreuses validations et tests normatifs. La prise en compte des spécificités de mise en œuvre apparaît rapidement comme le point crucial à étudier et optimiser. Les fonctionnalités développées sont multiples : renforcement mécanique, propriétés barrières, autonettoyant, désinfectant, conducteur et antistatique.
Progressivement des produits optimisés et prêts pour la commercialisions voient le jour et muscle l’offre commerciale pure avec des additifs et produits catalogues. La société entre dans une démarche purement commerciale avec sa participation au salon FIP en juillet 2011. M. Blacher intègre la société en 2012 pour assurer le rôle de technico-commercial.
La société a milité activement de 2010 à 2012 auprès d’Allize Plasturgie pour la mise en place d’un regroupement d’entreprises bourguignonnes autour de la nanoformulation.
Enfin sur la période 2012-2015, la société est partenaire d’une d’un projet ANR-Recherche industrielle LIMA (Light Interactions Materials Aspect, www.pole-moveo.org/pdf-projets-das/Lima-A.pdf).). Ce projet associe 6 partenaires dont l’Ecole des Mines de Paris et le groupe PSA pour un montant de 2 MEuros. Ce projet a pour objectif le développement de pigments nanométriques modèles pour des peintures goniochromatiques.